La lombalgie mécanique

lombalgie perigueux

La douleur en bas du dos, appelée aussi lombalgie, est le motif de consultation le plus fréquent en cabinet.

Elle peut être de 2 origines :

  • une origine mécanique 
  • une origine inflammatoire

Dans cet article nous nous intéresserons à la lombalgie d’origine mécanique.


Rappel anatomique : 

La colonne lombaire est composée de 5 vertèbres lombaires articulées entre-elles par :

  • les disques intervertébraux
  • les apophyses articulaires supérieures
  • les apophyses articulaires inférieures
  • les ligaments
  • les muscles

Les lombaires bougent dans les 3 plans de l’espace; c’est à dire qu’elles peuvent aller en avant et en arrière, tourner à droite et à gauche, s’incliner à droite et à gauche.


Il faut savoir que le disque intervertébral, situé entre 2 vertèbres, a un rôle d’amortisseur et de coussin mobile.

En effet, il va permettre d’absorber les pressions venues d’en haut et d’en bas; il permet aussi aux vertèbres de bouger les unes par rapport aux autres.
Il s’use avec le temps, perd en épaisseur et absorbe donc moins les chocs.

La congruence (fixité) des vertèbres entre elles est assurée par les apophyses articulaires, les ligaments et les muscles.


Les lombalgies : 

Avec le temps, la mécanique articulaire du dos va se dégrader.
Des douleurs lombaires peuvent trouver leur origines soit dans un simple défaut de mobilité, soit dans une pathologie (quelque soit l’origine, l’ostéopathie peut agir efficacement sur la douleur).

En effet, il existe plusieurs « pathologies » mécaniques touchant le dos. Les principales sont :

  - l’arthrose : elle touche les articulations entre les apophyses articulaires. Elle se traduit par une usure du cartilage et une production osseuse anormale (ostéophytes) sur les apophyses.
Elle se manifeste généralement par des douleurs unilatérales, avec ou sans irradiation (tant que les ostéophytes ne touchent pas la racine nerveuse), calmées par le repos.

  - la hernie discale : elle touche le disque intervertébral. Elle se traduit par une sortie postérieure du disque suite à des sollicitations excessives et une usure du disque. Elle se manifeste par des douleurs uni ou bilatérales, avec un possible trajet dans le membre inférieur (sciatique ou cruralgie).

  - le lumbago : il correspond à un spasme musculaire suite à un faux mouvement ou un port de charge excessif. Le patient a le dos bloqué. Si ce blocage est récurrent il peut traduire une pathologie sous-jacente.

Il existe, bien entendu, d’autres pathologies mécaniques concernant le dos, mais celles-ci sont plus rares.


Prévenir : 

Ces pathologies peuvent être évitées si l’on prend soin de son dos.


En effet, l’activité physique, la posture au travail et à la maison, le sommeil seront déterminant pour prévenir la survenue de lombalgie.

Pour que vous ayez une idée des charges subies par la colonne lorsque l’on prend de mauvaises positions, voici un dessin expliquant le poids exercé sur le dernier disque lombaire L5S1 pour une personne de 75 kg.




Pour protéger son dos, voici quelques conseils :


 une activité physique régulière : l’Organisation Mondiale de la Santé recommande d’effectuer 10 000 pas quotidiennement. Avoir une bonne musculature abdominale et dorsale est très important pour éviter les douleurs.
 
 - ergonomie au travail :   - pour les travailleurs au bureau, il ne faut jamais vouter le dos (dos droit, voir cambré), être assis au fond de son siège, avoir son ordinateur en face de soi et à hauteur de regard, se lever au moins 5 minutes toutes les heures. 

                                             - pour le travail de force, il faut plier les genoux le dos droit pour ramasser quelque chose à terre, ne jamais vouter le dos, se faire aider si la charge est trop lourde, éviter de rester trop longtemps dans la même position.

 - ergonomie à la maison : à la maison il faut avoir une cuisine adaptée à sa taille (plan de travail pas trop bas), avoir le dos droit et un coussin dans le bas du dos quand on est dans le canapé, appuyer ses genoux contre le meuble quand on fait la vaisselle, avoir un matelas assez ferme. 

 - sommeil : pour que votre dos récupère, que vos disques intervertébraux se réhydratent, il est conseillé de dormir en moyenne 7 heures par nuit.


L’ostéopathie : 

L’ostéopathie est là pour prévenir la survenue de lombalgie et soulager les douleurs lombaires aiguës ou chroniques.

Il est préférable d’aller consulter un ostéopathe avant que des douleurs arrivent car une perte de mobilité locale ou à distance, peut, dans le temps, favoriser la survenue de pathologie.

En cas de douleur, l’ostéopathie peut vous aider en atténuant les contraintes exercées sur la zone douloureuse et en favorisant une mécanique du dos plus harmonieuse.

L’arthrose et la hernie discale peuvent aussi être soulagées en cabinet.

En fonction de votre travail, de votre activité physique, de ce que vous faites à la maison, votre ostéopathe pourra vous conseiller des postures à adopter, des étirements à faire à la maison, des exercices pour renforcer des groupes musculaires essentiels.

En cas de douleur ou de blocage n’attendez pas que cela passe tout seul, consultez un ostéopathe qui vous soulagera directement.


Gardez en tête ce que disait Andrew Taylor Still, concepteur de l’ostéopathie : « Le mouvement, c’est la vie »

Il faut bouger en faisant attention à votre posture, la sédentarité est votre ennemi.


Justin Mahieu, Ostéopathe D.O.

Justin Mahieu, Ostéopathe D.O. à Périgueux, Tel : 05 53 53 52 01

CONTACT

Consultations du Lundi au Vendredi de 9h à 19h


Adresse Cabinet d'Ostéopathie à Périgueux :  
Clinique Francheville
34, Boulevard de Vésone
24000 Périgueux



 

Accès ostéopathe Périgueux